Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» "faux de Fournier"
Mar 4 Fév - 12:40 par Invité

» cpa tantaloche haute marne
Lun 16 Déc - 10:02 par Invité

» De toute évidence ce forum n'intéresse personne
Lun 22 Juil - 7:02 par Admin

» affaire Thérèse Humbert
Ven 19 Juil - 11:32 par Admin

» Pochette Johnny Halliday
Ven 19 Juil - 11:16 par Admin

» Assignat sous la révolution....
Ven 19 Juil - 10:45 par Invité

» La détection des faux dans la peinture de chevalet
Ven 28 Juin - 14:05 par Admin

» pourquoi le vinyle ?
Ven 28 Juin - 13:50 par Invité

» Qu'est-ce qu'un IPOD 160 go et comment l'utiliser ?
Ven 28 Juin - 13:38 par Invité

Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


Le parfum : histoire du parfum

Aller en bas

Le parfum : histoire du parfum

Message par brulot le Ven 28 Juin - 13:24

D'après le fantastique Site Osmoz

Voici que des effluves parfumés nous transportent et que ce voyage peut nous mener jusqu'aux confins de la civilisation... L'histoire du parfum se conjugue avec celle de l'humanité : monnaie d'échange, protection contre la maladie, potion aux vertus divines, message galant... le parfum est à chaque époque témoin d'une société et nous renseigne sensiblement sur son sens du commerce, de la médecine, du sacré et de la sensualité. Un monde sans parfum serait un monde sans histoire !
L'Antiquité

Présenté en offrande aux Dieux de toutes les civilisations antiques, le parfum sublime et divinise le corps.
Dans les civilisations antiques, de l'Egypte à la Grèce, les "parfums" n'existent pas en tant que tels. Fleurs, plantes aromatiques et résines : ce sont d'abord des matières premières brutes qui sont vouées au culte des Dieux. L'usage des substances odorantes s'intensifie et les supports évoluent rapidement : fumigations, huiles, baumes, liqueurs fermentées… Riches et pauvres l'utilisent dans un effort pour s'approcher du divin : le parfum exalte la beauté et la puissance des Dieux. Avant que la décadence n'entraîne le parfum dans son cortège d'orgies, il sublime le corps et le guérit de ses maux.

 


1

Vase à parfum, en forme de tête féminine. Bronze. Etrurie. Epoque hellenistique. Musée du Louvre. RMN

2

Cuillère à Fard "à la nageuse".
Fin XVIII° Dynastie. Musée du Louvre. RMN

3

Femme versant du parfum dans une ampoule.
Art Romain-Haut Empire (27 av JC-395 après JC). Giraudon






Le Moyen-Age

Au Moyen-Age, les plantes protègent des épidémies tandis que les parfums venus d'Orient se mêlent aux plaisirs charnels. L'Eglise réprouve les alchimistes.

Au Moyen-Age, les Croisés ramènent d'Orient matières premières et techniques du parfum. A la suite des chinois et des arabes, les alchimistes d'Europe découvrent l'alcool éthylique et la distillation. Après les voyages de Marco Polo, irrésistiblement, le commerce des épices s'intensifie.
Les bonnes odeurs — croit-on — désinfectent et protègent des épidémies : les riches portent des boules à parfum remplies de musc, d'ambre ou de résines aromatiques. L'usage du parfum accompagne la naissance d'un certain art de vivre. Les poètes chantent avec lyrisme la féminité. En dépit des mises en garde de l'Eglise, les galants et leurs belles savourent les plaisirs charnels dans la sensualité des bains parfumés.
 


1

"Tacuinum Sanitatis". Miniature. Eau de rose. Giraudon.

2

Pomander sphérique contenant une pomme d'ambre en argent doré, formé d'un décor de cercles filigranés et d'une petite bande en argent à l'équateur, où court une inscription niellée : "Aspeto tendo che piata si mova che soferendo si vincie oni proba". L'anneau de suspension en argent, en se dévissant, permet l'ouverture des deux demi-sphères. Italie du Nord.
Fragonard.

3

"Tacuinum Sanitatis". Miniature. Vente du musc. Giraudon.


La Renaissance 1490 - 1600

A la renaissance, reines et courtisanes se disputent les recettes des premiers chimistes italiens et découvrent les matières premières d'Asie et d'Amérique.

La renaissance propose une nouvelle vision du monde. Architectes, ingénieurs, artistes et érudits voyagent à travers l'Europe. C'est l'âge d'or du mécénat et de l'art. Succédant aux recettes alchimiques, apparaissent les premiers traités de chimie. Vasco de Gama, Christophe Colomb, Magellan, les grands explorateurs ramènent de nouvelles matières premières d'Amérique et d'Inde : cacao, vanille, baume du Pérou, tabac, poivre, girofle, cardamome... A la Cour, grandes amoureuses et femmes de pouvoir rivalisent de secrets de beauté... et de poisons.
Venus d'Espagne et surtout d'Italie avec les Médicis, des parfumeurs étrangers s'installent à Paris et les gants parfumés envahissent la France.



1

La Dame à sa toilette. Ecole de Fontainebleau, vers 1560.
Musée des Beaux-Arts de Dijon, RMN.

2

Pomander sphérique en vermeil (ouvert), gravé d'une couronne avec pied en argent contenant une matière odoriférante à plaque de fond ajouré. Le pomander, une fois ouvert, est divisé en six compartiments ordonnés autour d'une bâte hexagonale. L'intérieur est orné de motifs végétaux finement gravés; chaque glissière des six quartiers comporte le nom de son aromate : romarin, violbal (à base de violette), rauttenbal (à base de rue), schlagbal, negelbal, zindtbal. Allemagne. Fragonard.

3

La vie seigneuriale. Tapisserie Cluny. Atelier des Bords de Loire, vers 1500. Détail de la Dame au bain. Musée de Cluny, RMN.


L'Epoque Classique 1600 - 1700


Versailles s'enivre de parfums tandis que les gantiers-parfumeurs-poudriers s'organisent et développent leur commerce

Versailles rayonne et impose sa mode et ses usages. En quatre ans le Roi-Soleil n'a pris qu'un seul bain! La crasse règne, femmes et hommes usent et abusent de parfums et de cosmétiques. Le parlement autorise les maîtres-gantiers à prendre le titre de parfumeurs, puis de poudriers. Montpellier et Grasse se disputent la culture des herbes médicinales et des fleurs, oeillet, violette, lavande, jasmin, rose et tubéreuse.

 


1

"La Guirlande de Julie". Le jasmin par Robert Nicolas, vers 1642. Collection particulière. Giraudon.

2

La Coquette. Fragonard.

3

Armoiries des Gantiers-Parfumeurs.
Musée International de la Parfumerie, Grasse.


Le Siècle des Lumières 1700 - 1789 

Coiffure, fards et parfums : au siècle des Lumières, la femme suit avec préciosité les codes de la séduction et découvre la tyrannie de la mode.

La Cour de Louis XV est baptisée "la cour parfumée" et l'usage d'un parfum différent chaque jour est prescrit. On y utilise aussi des vinaigres de toilette. Insouciance et fêtes galantes, Marie-Antoinette folâtre. La publicité relaie les canons de l'élégance féminine, qui sont suivis à la lettre. On redécouvre l'hygiène et les goûts olfactifs évoluent vers des parfums plus subtils qui font la fortune des premières grandes maisons parisiennes. Les chimistes de Grasse prospèrent, ils améliorent grandement les techniques d'enfleurage et de distillation. A Cologne, Jean-Antoine Farina lance l'eau de Cologne.



1

La coquette. Louis Joseph Watteau (1731-1798).
Musée des Beaux-Arts de Valanciennes, RMN.

2

Pot à pommade. Porcelaine. Houbigan-Chadin.
Musée International de la Parfumerie, Grasse.

3

La beauté rallume le flambeau de l'amour. Charles-Joseph Natoire. Dessus de porte commandé par Louis XV pour la chambre de la Reine à Versailles, en 1739. Château de Versailles et de Trianon, RMN.

 
 
L'Epoque Napoléonienne 1789 - 1860

Après les excès du Directoire et de l'Empire, la femme-fleur de l'époque romantique cherche un parfum délicat qui suggère sa personnalité.

1789. L'odeur de la poudre... à canon se répand avec la Révolution française. Les parfums sont honnis. Ils reviennent en grâce sous le Consulat et l'Empire. L'impératrice Joséphine dépense des fortunes en senteurs exotiques et Napoléon abuse des frictions à l'eau de Cologne. Les hygiénistes anglais relancent le goût des bains parfumés. A l'époque romantique les femmes délaissent les fards et les parfums violents.
Le teint pâle, elles s'abandonnent aux langueurs, un mouchoir délicatement parfumé à la main.


1

La mauvaise nouvelle. Gérard Marguerite (1761-1837). Musée du Louvre, RMN.

2

Flacon rond représentant le portrait de l'officier Van Speik. Picto.

3

Portrait de l'Impératrice Joséphine. Baron Antoine-Jean Gros (1771-1835). Château de Malmaison et de Bois-Prés, RMN.



La Parfumerie Moderne 1860 - 1900

A la fin du 19è s'organisent, autour des femmes de la bourgeoisie, le commerce et l'industrie des parfums. Naissance des premiers produits de synthèse.

Après un engouement bref et excessif pour le vétiver et le patchouli sous le second Empire, la deuxième partie du 19è siècle est marquée par le triomphe de la bourgeoisie et la naissance du bon goût olfactif. Le commerce de luxe fleurit, la parfumerie se définit peu à peu comme un art. Coumarine, héliotropine, vanilline, ionone et premiers aldéhydes... la chimie de synthèse et ses notes inédites provoquent une révolution olfactive. C'est la naissance de la parfumerie moderne.
 


1

Usine. Fragonard.

2

Flacon en verre, en forme de fuseau. Birmingham, Angleterre. Vers 1890. Fragonard.

3

"Le Parfum". Parfumerie Lubin, Paris, en 1860. Keystone.

Les Années 1900 - 1920

1900 c'est la Belle Epoque, le parfum devient un produit de luxe, il a désormais un nom et un flacon.

C'est la Belle Epoque! L'Art Nouveau déclenche l'enthousiasme. Côté parfum, Coty, créateur d'avant-garde conjugue ses talents avec ceux de Lalique et fait du parfum un véritable produit de luxe. Côté mode : adieu faux culs! Poiret réinvente la silhouette de la femme.
Aux Etats-Unis, commence le marché de la beauté avec les premières maisons de soins et de cosmétiques d'Elisabeth Arden et d'Helena Rubinstein. Ce n'est que bien plus tard qu'elles fabriqueront des parfums.



1

Parfum, Coty.

2

Costume Parisien. Robe de Mansouk, 1914. Keystone.

3

Sarah Bernhardt. Photo : Nadar. Musée d'Orsay, RMN.



Les Années 1920 - 1930

Emancipation et novation, la garçonne des années folles trouve dans les parfums aux aldéhydes une fraîcheur inédite.

Dans ces années d'extravagance, les femmes travaillent et s'émancipent. Adieu corsets! C'est l'époque de la garçonne. L'esprit aussi est à la légèreté : on bat des records de vitesse, on danse le charleston et on se pâme pour les stars du cinéma muet. Les aldéhydes amènent un nouveau souffle qui donne fraîcheur et dynamisme aux parfums. L'euphorie s'éteint dans le krack de 29.
 


1

Joséphine Baker. Keystone.

2

Ensemble de Marcel Rochas, couverture du Jardin des Modes. Musée International de la Parfumerie, Grasse.

3

Annonce publicitaire, Lanvin. 1929.


Les Années 1930 - 1950

La haute couture et le parfum s'associent après guerre : ensemble ils composent pour la femme un modèle de séduction inspiré d'Hollywood.

1930, c'est la "grande dépression". Le chômage galope. Puis la guerre éclate : fascisme et génocide. La mode s'adapte aux restrictions. Hollywood est à son zénith, les studios font triompher le star system. Après guerre, Christian Dior lance le New Look qui signe l'arrivée d'autres temps. Au sommaire de Marie Claire, premier hebdo féminin grand public, mode, beauté, roman feuilleton et courrier du coeur. Les couturiers imposent des fragrances de caractère : à chacun son style, on porte un parfum de haute couture pour se singulariser.



1

Cary Grant. Sipa Press.

2

Annonce publicitaire. Pour un Homme, Caron. 1934.

3

Marlene Dietrich. Affiche du film "Desire", 1936.
Sipa Press.

Les Années 1950 - 1970

Dans les années 50 le parfum se démocratise. C'est la naissance des eaux de toilette masculines et du parfum américain.

Chewing gum, blue jeans et rock'n roll : l'Europe rêve d'Amérique et de sex-symbols tandis que commence la guerre froide. Les arts ménagers transforment le quotidien des femmes. Le prêt à porter supplante peu à peu la confection. Les parfums aussi sont plus accessibles : ils se démocratisent et dispensent des odeurs sages et plus faciles. Les années 50 voient naître les eaux de toilette masculines. Lavande et vétiver signent une élégance discrète et restent attachés au rituel du rasage. L'influence américaine se fait sentir!
Estée Lauder lance son premier parfum.



1

James Dean et Mercedes Mccambridge dans une scène du film "Giant".

2

Annonce publicitaire par Gruau. Diorissimo, Dior. 1956.

3

Annonce publicitaire. Monsieur de Givenchy, Givenchy. 1959.


Les Années 1970 - 1980

La femme des années 70 revendique sa différence et affiche un parfum style de vie. L'homme accède aux parfums hors du rituel du rasage.

Féminisme, retour à la nature, mouvement gay, punk, néo-romantisme, les années 70 voient l'émergence de styles de vie contrastés.
Le vêtement est un système de signes. Lequel adopter ? Plusieurs tendances coexistent. Pour le parfum aussi, l'important c'est désormais le message qu'il délivre. En France comme aux Etats-Unis naissent des parfums concepts qui séduisent une femme tour à tour sophistiquée et provocante ou naturelle et romantique. Ceux qui ne l'ont pas compris vont à l'échec. Après les eaux de toilette, de véritables parfums masculins font leur entrée sur le marché : l'homme dissocie parfum et après-rasage.
 


1

Annonce publicitaire. Equipage, Hermès. 1970.

2

Jeune femme. Photo : Owen Franken. Corbis.

3

Annonce publicitaire.Rive Gauche, Yves Saint Laurent. 1971.

brulot
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum